Yakult utilise des cookies sur ses sites internet. Ces cookies sont utilisés à des fins analytiques mais également pour retenir vos préférences d’utilisation et intérêts. Si vous continuez à visiter nos websites, vous acceptez que ces cookies seront utilisés comme décrit dans notre politique de confidialité. Ok

Pyramide alimentaire transculturelle : une combinaison de traditions pour une alimentation plus riche et plus saine

La cuisine est un monde à part : elle recèle un art, une tradition, une histoire, et constitue une forme d’expression et de partage de valeurs pour tout un chacun. Dans notre monde globalisé, pourquoi ne pas faire de l’alimentation un point de rencontre et d’intégration entre différentes cultures ?

La pyramide alimentaire transculturelle

En fait, les principes de base de la pyramide alimentaire transculturelle reflètent ceux d’une alimentation méditerranéenne : forte consommation de fruits et légumes (5 par jour, chacun d’une variété et d’une couleur différentes), de noix et de graines de céréales ; légumineuses ; consommation moyenne à élevée de poisson frais, surgelé ou en conserve (3 ou 4 fois par semaine) ; forte consommation d’acides gras insaturés (huile d’olive, colza, noix) ; faible consommation d’acides gras saturés et de produits laitiers gras ; consommation réduite de viande, surtout rouge ; consommation modérée de sel ; et activité physique quotidienne (au moins une heure par jour).

Cependant, la pyramide comprend également des produits alimentaires ethniques aux propriétés nutritionnelles intéressantes, mais inconnus en Occident jusqu’à ces dernières années. Voici quelques exemples :

L'okra :

Fruit d’une plante appelée le gombo et appartenant à la famille des Malvaceae, se cultive en Asie, en Afrique du Nord et dans certaines parties d’Amérique du Sud. Semblable à une gousse de haricot, il est riche en vitamines A et C et en fibres solubles dans l’eau.

Les pousses de bambou :

Très répandues dans la cuisine chinoise et généralement utilisées pour obtenir une salade plus riche, elles contiennent de nombreux minéraux tels que le fer et le potassium, ainsi que des vitamines et des fibres.

La goyave :

Issu d’Amérique centrale et très courant dans les pays tropicaux, ce fruit appartient à la famille des Myrtaceae. Riche en antioxydants et en vitamine C, il présente par ailleurs une haute teneur en fibres alimentaires, ainsi qu’une concentration élevée en magnésium, potassium, calcium, cuivre et phosphore.

Le litchi :

Egalement appelé raisin ou cerise de Chine, ce petit fruit exotique est recouvert d’une peau grumeleuse et non comestible. Sa chair blanche, brillante et juteuse est, quant à elle, riche en vitamines.

Le fruit de la passion :

Il appartient à la famille des Passifloraceae et est originaire du Brésil. Désormais aussi apprécié en Occident, il possède une pulpe très parfumée, qui peut être jaune ou pourpre. Source généreuse d’antioxydants, des substances aidant l’organisme à se protéger contre le vieillissement cellulaire, ce fruit contient également du bêta-carotène et une haute teneur en fer, potassium, magnésium, zinc, sélénium, vitamine A et oméga 6. Il est en outre très riche en pectine, une fibre alimentaire soluble, présente en grandes quantités dans les pommes et les poires, qui favorise la régularité intestinale et régule le métabolisme des carbohydrates et du cholestérol.

La mangue :

De forme ovale et allongée, elle peut peser jusqu’à un kilogramme. Elle est riche en eau et en minéraux, en particulier le calcium, le potassium, le phosphore, le sodium et le magnésium. Toutefois, ce qui en fait le « roi des fruits », c’est le fait qu’elle contient du lupéol (puissant antioxydant), de la choline et des vitamines A, B (surtout B6), C, D, E et K.

La papaye :

C’est une source inépuisable de flavonoïdes qui combattent les radicaux libres et ralentissent les processus oxydatifs. Elle est également riche en vitamine C, magnésium, potassium et fer. Elle se caractérise par la « papaïne », une enzyme utile contre les petites perturbations digestives.

En ce qui concerne les céréales complètes, la pyramide transculturelle propose un vaste choix puisqu’en plus du blé, du maïs, de l’orge, de l’épeautre, du riz, du millet, du sarrasin et du couscous, elle inclut le sorgho, le boulgour et l’amarante. Ce sont des céréales riches en acides aminés essentiels, hautement digestes et facilement assimilés, car elles ne contiennent pas de gluten.

Si vous aussi, avec vos enfants, vous voulez garder une alimentation saine tout en découvrant de nouvelles saveurs, suivez les recommandations ci-dessus et soyez curieux ! Tentez la cuisine africaine, libanaise, asiatique …

Source :

Prof. Paolo Scorsello, nationaal voorzitter van de Società Italiana di Pediatria
http://sip.it/in-evidenza/un-video-per-la-piramide-alimentare-transculturale
http://sip.it/in-evidenza/piramide-alimentare-per-leta-pediatrica-ora-e-transculturale
Sinut, Società Italiana di Nutraceutica (www.sinut.it)