Yakult utilise des cookies sur ses sites internet. Ces cookies sont utilisés à des fins analytiques mais également pour retenir vos préférences d’utilisation et intérêts. Si vous continuez à visiter nos websites, vous acceptez que ces cookies seront utilisés comme décrit dans notre politique de confidialité. Ok

Pourquoi adore-t-on surtout ce folklore japonais en Chine ?

Pourquoi adore-t-on surtout ce folklore japonais en Chine ?

Vous les avez peut-être déjà vus chez votre traiteur chinois du coin : les chatons blancs en porcelaine. La petite patte en l’air tout en saluant. Trop comique. Mais quel récit se cache derrière ces quadrupèdes colorés ? Et pourquoi les trouve-t-on sur les devantures de quasi chaque commerce chinois ?

Le chat porte-bonheur

Malgré que le petit chat faisant un salut soit extrêmement populaire en Chine – et auprès des Chinois du monde entier – il est originaire du Japon. On appelle cette image Maneki Neko là-bas. Traduit librement, cela signifie ‘le chat qui porte bonheur’.

C’est la raison pour laquelle les Chinois aiment tant les petits chats en porcelaine. Surtout les commerçants qui croient qu’ils portent bonheur. La petite patte qui salue attire les clients à l’intérieur. Ce qui est bon pour la caisse bien entendu.

Garde du corps des vers à soie

Pour découvrir l’origine du chaton, nous devons remonter au début du XIXe siècle. À l’époque déjà, il était clair que les chats étaient très importants pour les Japonais. Ils protégeaient les vers à soie en chassant les parasites affamés.

Par superstition, les Japonais se sont mis à faire des chatons en masse. D’abord en bois, puis en pierre et en porcelaine. On les trouve également en plastique aujourd’hui. Le Maneki Neko a ainsi commencé à mener sa propre vie. Et il a également trouvé sa place dans la vie des Chinois.

La richesse en échange d'un abri

Il y a de nombreux récits autour de la symbolique de Maneki Neko, mais en substance, on peut dire ceci : vous offrez un abri à un chat et en retour, vous êtes récompensé par la richesse.

À Tokyo, un temple est même complètement dédié aux chats. La raison ? Il y a des siècles de cela, un chat aurait sauvé la vie d’un samouraï. En agitant la patte, le chat aurait attiré le samouraï à l’intérieur. Juste avant que la foudre ne le frappe.

Et qu'en est-il des petites pattes ?

Selon des récits, la petite patte droite relevée signifierait plus d’argent. La gauche, plus de clients. C’est donc celle-ci que l’on trouve chez les commerçants.

Chouette anecdote : après la crise financière de 2008, des petits malins ont commencé à fabriquer des chatons avec les deux petites pattes en l’air. Parce que tous les porte-bonheur possibles étaient bons à ce moment-là.

 

Sources :
https://www.theguardian.com/lifeandstyle/2002/mar/02/weekend.justinehankins
https://medium.com/re-form/getting-lucky-a6316b02a69a