L’origine de l’origami et l’origami aujourd’hui

Imaginez un morceau de papier qui, une fois plié, se transforme en une magnifique fleur. Vous partez d’une feuille carrée ordinaire, puis en la pliant, en l’ouvrant et en la courbant avec art, vous pouvez parvenir à pratiquement n’importe quel résultat. Une simple grue, une boîte, un dragon complexe ou une étoile aux multiples branches : l’origami est un art japonais que tout le monde connaît.

Origine

Vous pensez probablement que l’origami vient du Japon, car il s’agit de l’un des rares mots japonais que vous pouvez citer spontanément. Pourtant, tout comme l’invention du papier, l’art de plier ce dernier est né en Chine, au premier siècle après Jésus-Christ. Les premières feuilles de papier pliées viennent donc de Chine : des répliques de pépites d’or et d’autres objets étaient confectionnées à l’occasion d’enterrements, afin que le défunt les emporte dans sa tombe. L’origami a ensuite conquis le Japon où il a évolué pour prendre la forme que nous le connaissons aujourd’hui.

Du papier, s’il vous plaît !

Tout objet en origami commence généralement par une feuille de papier carrée. À l’origine, ni ciseaux ni colle n’étaient utilisés. Aujourd’hui, certains modèles autorisent une certaine forme de découpage ou de collage, qui offrent plus de stabilité à l’objet final.

11 novembre

La Journée mondiale de l’Origami a pour but de faire découvrir l’origami à un maximum de personnes. Il s’agit d’un excellent moyen de se concentrer et de développer sa vision mathématique et spatiale. En effet, d’un point de vue mathématique, tout est possible avec un seul petit bout de papier carré. Et chaque objet peut redevenir un carré. Passionnant, non ?

Numérique

Bien que l’origami soit une question d’attention, de discipline et de concentration, il n’échappe pas aux technologies modernes. Les ingénieurs créent des programmes informatiques et réalisent des modèles à partir d’objets en origami. Tout est faisable.

Airbag

Des antennes repliables intelligentes, des panneaux solaires utilisables dans l’espace et même un « foldphone » : l’origami et la technique se sont trouvés. Des scientifiques spécialisés dans les matériaux s’adressent volontiers à des artistes qui maîtrisent l’origami afin d’imprimer des modèles spécifiques en 3D. Compacts et dissimulés dans le tableau de bord, ils se gonflent pourtant rapidement pour amortir les chocs en cas de collision : l’origami est à l’origine des modèles informatiques réalistes d’airbags pliés.

Mais l’origami ne doit pas nécessairement être aussi complexe et peut rester un loisir agréable. Commencez petit : une recherche sur Internet vous donne suffisamment de résultats pour confectionner des fleurs et des animaux simples. Relèverez-vous le défi ?