Yakult utilise des cookies sur ses sites internet. Ces cookies sont utilisés à des fins analytiques mais également pour retenir vos préférences d’utilisation et intérêts. Si vous continuez à visiter nos websites, vous acceptez que ces cookies seront utilisés comme décrit dans notre politique de confidialité. Ok

Faites connaissance avec vos plus petites amies !

Nous transportons tous 1.5kg de micro-organismes

Les micro-organismes sont non seulement partout autour de nous, mais ils sont aussi sur et en nous. Notre corps regorge en effet de micro-organismes. Ensemble, ils représentent un poids de 1,5 kilo.

Tous les micro-organismes présents dans et sur notre corps font partie d’un écosystème qu’on appelle le microbiote humain. Soit, au total, un peu plus de 100 mille milliards de microbes, essentiellement des bactéries, mais aussi de très nombreux champignons, virus et archées. Ils sont impliqués dans un grand nombre de processus importants et nous aident à rester en bonne santé.

Les microbes vivent dans les intestins, la peau, les fosses nasales, la cavité buccale et les organes génitaux. Ils forment des communautés de vie aussi intéressantes que diversifiées.

Nos intestins : domaine bactérien par excellence

L’intestin abrite des bactéries aussi bonnes que mauvaises, pour un total de 1014 (100 000 milliards) de bactéries. C’est au moins autant que le nombre de cellules dans notre corps. Á ce jour, plus de 1000 espèces et souches différentes sont connues.

Seulement 25-30 % des bactéries du microbiote intestinal (c’est-à-dire la flore intestinale) sont connues

le sommet de l’iceberg. Différents groupes de recherche tentent, par des techniques d’ADN modernes, d’identifier également les autres micro-organismes présents dans l’intestin.

Une composition unique

Les recherches sur le microbiome humain nous ont également appris que sa composition est notamment déterminée par notre régime alimentaire et notre environnement, mais aussi par nos propres caractéristiques génétiques. Le microbiome et le microbiote intestinal diffèrent donc fortement d’un individu à l’autre. Différentes sortes de bactéries intestinales peuvent en effet assurer les mêmes tâches.

On peut comparer le microbiote intestinal à un jardin

Un jardin en bonne santé est richement couvert de fleurs et de plantes. Ici et là, les quelques mauvaises herbes se remarquent à peine. Les mauvaises herbes ne deviennent un problème que lorsque le jardin n’est pas entretenu et qu’elles peuvent proliférer sauvagement jusqu’à finir par supplanter l’autre végétation. Ce principe vaut aussi pour notre corps. Dans un microbiote intestinal sain, les bonnes bactéries occupent la plus grande partie de l’espace disponible, de façon à ne laisser aux envahisseurs indésirables aucune chance de s’enraciner et de se multiplier.

Un équilibre important

L’équilibre entre les bactéries de nos intestins est très important : tant que les bonnes bactéries l’emportent dans notre microbiote intestinal, les mauvaises ont peu de chances de se développer.

Toutefois, de nombreux facteurs peuvent venir perturber l’équilibre :

• Alimentation : habitudes alimentaires unilatérales caractérisées par un excès de sel, de sucre, d’alcool et de graisses, et un manque de fibres alimentaires qui favorisent le transit intestinal.

• Antibiotiques : ces médicaments indispensables nous libèrent des maladies, mais ils détruisent souvent sur leur passage les bactéries nécessaires à notre système intestinal ; en conséquence de quoi, la paroi intestinale peut à nouveau être colonisée par de mauvaises bactéries.

• Stress : les recherches ont démontré qu’un surcroît de stress peut venir troubler le fragile équilibre de nos intestins.

• Vieillesse : au fil des années, les proportions dans le microbiote intestinal changent au détriment du nombre de bonnes bactéries.

Bonne nouvelle : vous pouvez influencer trois de ces quatre facteurs. Seul le fait de vieillir nous échappe ! Mais même si vous ne pouvez évidemment pas remonter le temps, vous pouvez agir … en veillant à l’équilibre de votre alimentation.